Historique

En 1960, Daniel BOTT, Fondateur et premier Président de l’AJAM en avait fait l’amer constat : « Que deviennent les premiers prix de Conservatoire, après leur succès de fin d’études ? Ils se débattent dans un cercle vicieux : pour être engagé, il faut être connu ; pour être connu, il faut avoir été fréquemment engagé… »

Déplorant qu’aucune structure n’existât en ce sens, il décida, avec son ami le musicologue Marc HONEGGER, de prendre l’initiative pour pallier cette carence.

C’est ainsi que naissait l’AJAM, vouée à la cause des jeunes musiciens à l’aube de leur carrière.

57 années plus tard, le principe fondateur de l’association, si justement dénommée « Les Amis des Jeunes Artistes Musiciens », est toujours d’actualité. Il est celui-là même qui lui fait soutenir une quinzaine d’artistes à chaque saison.

Les fondateurs de l’AJAM

Né à Colmar, mélomane fervent et passionné de musique de chambre, Daniel BOTT décide en 1960 de créer l’AJAM, association des Amis des Jeunes Artistes Musiciens. Ingénieur de formation, et ancien secrétaire général de Gaz de Strasbourg, il consacrera toute sa vie, avec un dévouement exceptionnel, à la cause des jeunes musiciens à l’aube de leur carrière.

Disparu en 2009, à l’âge de 97 ans, Daniel BOTT fut Président de l’AJAM de 1960 à 1998. Il resta Président d’Honneur de l’association jusqu’à la fin de ses jours, avec la même passion.

Daniel BOTT

Dès la création de l’association en 1960, Marc HONEGGER, Directeur de l’Institut de musicologie à l’Université Marc-Bloch de Strasbourg et professeur à la Faculté de théologie protestante, a été aux côtés de Daniel BOTT en tant que Vice-président de l’AJAM. Spécialiste de la musique de la Renaissance, il dirigea diverses publications, dont notamment un Dictionnaire des œuvres de l’art vocal et un Dictionnaire de la Musique. Succédant naturellement à Daniel BOTT en 1998,  il a présidé à la destinée de l’AJAM jusqu’à sa disparition en 2003.

Marc HONEGGER